La Radio 100% Littérature

Aujourd'hui
La Radio 100% Littérature
Balade de la dernière nuit ou jazzy weather : « ce roman se lit, s’écoute et se chante », Assia – Printemps Gibirila

Balade de la dernière est la 12ème  publication de la Romancière franco- béninoise Assia – Printemps Gibirila. Produit par l’agence de communication BENINLIVRES, il est paru aux éditions Savanes du continent à Cotonou et sera officiellement lancé le vendredi 27 septembre 2019, à la Foire panafricaine du livre  (Palais des sports de Cotonou) dans le cadre de la 1re édition des Rencontres internationales du livre du Bénin, qui se tient du 25 au 28 septembre. L’Ecrivaine nous a accordé un entretien sur l’ouvrage.

 

Interview

 

Radio Beninlivres : Bonjour Assia. Veuillez-vous le plus largement possible vous  présenter à nos lecteurs.

Assia-Printemps GIBIRILA : Bonjour et surtout merci de m’accueillir. Je suis Assia-Printemps GIBIRILA, je suis née en mars 58 à Bordeaux d’un Papa Béninois, scientifique, poète à ses heures et d’une Maman vietnamo-congolaise qui adorait nous raconter des histoires à la nuit tombée.  On comprend alors d’où me vient ce désir d’écriture et du raconter.

C’est à l’âge de 11 ans que mes parents décident de rentrer vivre en Afrique, je découvre ainsi  Brazzaville, puis vers mes 17 ans le Bénin pendant les grandes vacances. Après l’obtention de ma licence de Géographie, pour des raisons professionnelles, je reviens en France. Je travaille dans différents domaines mais c’est surtout lorsque je deviens attachée de presse que mon goût pour l’écriture se renforce. Aujourd’hui, j’ai quasiment une double vie professionnelle puisque je suis assistante sociale et mène parallèlement ma vie d’autrice-conférencière. BALADE DE LA DERNIERE NUIT est mon 12 ième livre en solo car je suis éditée depuis 2009. J’ai participé aussi à des ouvrages collectifs, 8 au total.

 

Balade de la dernière nuit, paru au Bénin chez Savanes du continent sera lancé  le vendredi 27 septembre lors de la biennale Beninlivres. Qu'est ce qu'on peut savoir  de cet ouvrage?

BALADE DE LA DERNIERE NUIT ou JAZZY WEATHER   est le fruit de presque 10 ans de travail, de recherches mais aussi de doute.  J’ai croisé quelques personnes qui étaient  des férus de Jazz mais surtout qui avaient un point commun, elles avaient croisé de loin ou de près le batteur Oliver JOHNSON, ce batteur noir américain assassiné dans le trou des Halles en 2002.

Son histoire m’émeut, elle sera le déclencheur qui me donnera l’envie et l’idée de faire des recherches sur sa vie, le Jazz et tous les évènements historiques et politiques liés à la naissance du Jazz… On ne peut parler de cette musique d’émotion et de contestation sans parler de ses origines, de l’Afrique, l’esclavage, la condition des Noirs aux Etats-Unis et leur évolution dans la société américaine.

 

Une histoire sur le jazz donc. A quoi, peut s'attendre  le lecteur qui décide de parcourir les  ses pages de votre roman ?

Surpris je l’espère… j’ai envie de le tenir en haleine, qu’il soit accro et qu’à chaque page qui se tourne il  en demande toujours plus. Je veux au fur et à mesure qu’il le découvre,  il puisse s’identifier au personnage principal, qu’il vive sa vie, ses émotions, ses cris, ses pleurs. Je souhaite aussi qu’il ait envie d’en parler, de l’offrir et ainsi de le faire vivre.

Balade de la dernière nuit ou jazzy weather  se lit,  s’écoute, se chante

 

Et Comment se retrouverait- il, selon vous, au terme de sa lecture? Autrement dit, quel serait l'effet  du roman sur son lecteur?

Bousculé, ému… j’aime quels que soient les thèmes que j’aborde dans ce roman être en lien avec la réalité. Balade est un voyage dans le temps, entre hier, aujourd’hui et demain mais également entre la fiction et le vécu. C’est également un rapprochement entre l’Afrique,  le Bénin, les Etats-Unis des champs de coton. Les chants des esclaves ont donné naissance à différents types de musiques dont le Jazz. J’espère surtout, qu’il y apprendra des choses, que grâce à mes lignes il fera des connections entre ce qu’il savait et ce que peut lui apporter mon roman. J’espère aussi que quand il écoutera un disque de Jazz, il l’écoutera avec une oreille plus attentive. BALADE est aussi  un déclencheur  de l’imagination, …

 

Votre livre est un roman. Mais vous l'avez commencé par un poème. Quelle est l'intention qui sous-tend cela?

Je reviens au Bénin, après  presque quarante ans d’absence… en posant le pied à Cotonou, je salue la terre de mes ancêtres paternels. Je fais un lien entre hier et aujourd’hui. C’est un hommage à l’histoire…la porte du non-retour a tristement a marqué la vie de tous les Africains… c’est une piqûre de rappel pour les lecteurs. Ce poème donne aussi la première note de musique qui sous tend  tout le roman.BALADE DE LA DERNIERE NUI

 

Assia, vous vivez à Paris où il existe  de grandes  maisons d'édition qui ont d’ailleurs  de grands réseaux de distribution  de livres. Mais vous avez décidé   d'éditer votre livre chez Savane du continent, une jeune maison d’édition, installée au Bénin. Comment en  êtes -  vous venue là?

Je crois beaucoup aux rencontres, la nôtre  (entre le journaliste et elle) s’est faite à Paris dans le cadre de LIVRE PARIS en mars 2019. Esckil m’a parlé des Rencontres internationales du livre du Bénin – BENINLIVRES qui se tiendra  à Cotonou, m’a invitée et au fur et à mesure, l’idée de travailler ensemble s’est faite. Oui, il y a plein de maisons d’Edition, mais le fait que Savane du continent soit implantée à Cotonou, soit une jeune maison d’édition a été déterminant. Ainsi, je joins également l’utile à l’agréable et la grande émotion de revenir chez moi avec aussi l’espoir d’avoir d’autres projets avec Savane du continent.

 

Quel est votre mot de la fin ?

Un grand merci à vous Esckil AGBO de m’avoir invitée au Bénin, aidée et accompagnée dans ce projet qui me tenait à cœur. Cela n’a pas toujours été simple car nous étions séparés par près de 4000 kilomètres… On a eu confiance l’un en l’autre… le résultat est magnifique et je suis une personne exigeante, vous l’auriez constatée.

Sourire

Merci Assia et bon vent à Balade de la dernière nuit.

Réalisation : Esckil AGBO, ©Beninlivres, septembre  2019 

 

Lu 357 fois Dernière modification le dimanche, 15 septembre 2019 03:42

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Nos partenaires